Les intestins : la petite usine du corps humain...

Les intestins : la petite usine du corps humain...

Attardons-nous aujourd’hui sur les intestins, autres organes essentiels au bon fonctionnement de notre corps.

Notre précédent article portant sur les reins, nous a permis de mieux appréhender leurs rôles de filtre dans notre organisme. Les intestins sont aussi importants que les reins que nous avons déjà évoqués. Le foie, les poumons et la peau  seront développés durant les semaines à venir.

Ça ressemble à quoi les intestins ?

L’intestin grêle et le gros intestin sont situés en-dessous de l’estomac et du foie, dans notre bas-ventre. Lors de la digestion, les aliments absorbés finissent leur périple dans les intestins.

L’estomac casse les aliments à l’état de nutriments pour ainsi être assimilables par l’intestin grêle. L’intestin grêle se compose du duodénum, du jéjunum et de l’iléon.

La fine paroi de l’intestin grêle est recouverte de plis et villosités... Les villosités s’apparentent à des « franges ». Ce sont alors par ces plis et villosités que l’échange s’opère avec le sang.

Le gros intestin s’apparente à un tuyau épais d’1m50, et d’un diamètre de 4cm à 8cm. Il est composé en trois parties également, le caecum (l’appendice), le colon et le rectum. Le gros intestin abrite de nombreuses bactéries essentielles au bon processus de la digestion. Ces bactéries forment la flore intestinale.

L’intestin est un milieu acide (inférieur à 7) étant donné que son PH équivaut entre 4,5 et 7,5. Cette acidité permet de mieux éliminer.

Comment fonctionnent les intestins ?

Leur mission première est d’absorber les nutriments pour transmettre à notre sang l’énergie nécessaire dont il a besoin. Les intestins éliminent les déchets, absorbent l’eau et maintiennent l’équilibre hydrique.

Lors de notre précédent article sur les reins, nous parlions de leur action « filtre ». Et bien les intestins filtrent également.

Dans l’intestin grêle, les nutriments sont absorbés par les villosités puis passent dans le sang et le reste passent alors dans le gros intestin.

Dans le gros intestin, la flore intestinale s’occupe de casser et décomposer le reste non absorbé par l’intestin grêle. 

L’intestin est devenu « perméable » depuis que nous consommons des produits industrialisés. Les villosités qui tapissent la paroi de l’intestin grêle se sont détendues et laissent ainsi le passage dans le sang à plus de mauvaises bactéries et de toxines.

L’intestin comme deuxième cerveau ?

Les intestins sont autonomes et complexes, muni d’un système nerveux dit « entérique », c’est-à-dire lié aux intestins. Ils regroupent 200 millions de neurones et 100 000 milliards de bactéries !

Le « cerveau du haut » communique avec le « cerveau du bas » 24/24h, notamment grâce aux neurotransmetteurs produits par les intestins, la « sérotonine ». Les neurotransmetteurs permettent de faire passer une information nerveuse au cerveau. Cette information passe alors par le « nerf vague » qui relie le tube digestif au système nerveux. Lorsque les neurones des deux cerveaux communiquent, cet échange est renforcé par la flore intestinale.

Sans une bonne flore intestinale, l’information véhiculée par les neurotransmetteurs s’avère moins efficace.

Zoom sur la flore intestinale…

La flore intestinale n’est pas un organe. Effectivement lors de notre naissance nous n’en possédons pas, c’est avec l’âge que nous la développons. Elle nous protège et régule la digestion, en améliorant l’absorption des nutriments tels que le calcium, le magnésium, le fer, les glucides, les sucres…

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur la flore intestinale et sur les bonnes bactéries qui l’accompagnent n’hésitez pas à aller voir notre article ici.

Les coupables du ballonnement sont :

Quand nos intestins nous parlent, ils accusent… Les coupables du ballonnement sont principalement la mauvaise alimentation alliée à nos émotions négatives, comme le stress.

« Vous êtes ce que vous mangez »

« Manger sain et varié » n’est pas une simple phrase marketing répétée en boucle sur toutes les plateformes médiatiques. Vos intestins sont fragiles, et vous seul décidez de leur santé.

Favorisez les fruits et légumes de saison, comme l’ail, brocolis, carottes, céleri branche, champignons de Paris ou chou-fleur par exemple.

Les « Au secours » de nos intestins se traduisent alors par : diarrhée, constipation, douleurs abdominales, flatulence, insomnie, mauvaise haleine…

Ces fibres vont être bénéfiques pour vos intestins. En effet, ils éloignent la constipation et nettoient en captant certains éléments toxiques en les éliminant par les selles.

Quelques conseils pour prendre soin de ses intestins :

* Mangez en pleine conscience. L’heure du déjeuner est souvent happée par nos rythmes de vie en oubliant parfois même les aliments que nous ingérons. La mastication consiste à réduire à l’état de bouillie les aliments que nous consommons. C’est la première étape de la digestion. Si la mastication est bâclée, le reste de nos organes devront fournir davantage de travails pour compenser le résultat, et se fatigueront d’autant plus.

* Le stress, comme évoqué, le plus détendu vous serez le mieux vous vous porterez. Cette émotion, cause la libération de l’adrénaline dans le corps et perturbe le fonctionnement de l’appareil digestif. L’adrénaline, provoque une augmentation du débit sanguin en direction du cœur et du cerveau. Cette suite d’actions provoque alors des troubles intestinaux, car nos émotions prennent le dessus sur la digestion.

* Les produits laitiers ne sont pas nos amis…Le lait, la crème fraîche, les yaourts, le fromage…, sont à consommer avec modération, ne pas en abuser. En effet, ils augmentent la perméabilité de nos intestins. Le lait végétal peut être une option, coco, amande, noisette, riz…

* Gluten Free ! Présent dans les pâtes, le pain, l’avoine, la farine, la levure…En excès, cette protéine contenue dans de nombreuses céréales peut venir altérer nos organes. Le gluten, constituant la base de notre alimentation, tend à fragiliser et à l’inflammation de nos intestins. Optez pour les « légumineuses ». Des plantes dont les fruits sont contenus dans les gousses. Ce sont des légumes secs.

* Les antibiotiques, même s’ils soulagent, ils endommagent tout autant…Ils détruisent notre flore intestinale et donc nos bonnes bactéries essentielles pour notre transit. À l’inverse de détruire notre flore, pourquoi ne pas la renforcer davantage ? Nous avons intégré dans la formule de Nats'up Digestion, des prébiotiques, l’asperge, le fenouil, la rhodiola et la chlorelle vont venir assainir notre tube digestif.

*Les plantes possèdent des secrets apaisants. Intégrées à nos recettes, sous forme d’infusion ou bien en compléments alimentaires, leurs vertus naturelles sont sans failles. Cependant, soyez prudents face aux éventuelles mésalliances. La tisane à la réglisse soulage les brûlures d’estomac. Cependant, si vous suivez un traitement pour l’hypertension, associés ensemble peuvent faire chuter votre taux de potassium. La tisane à la camomille, remède efficace contre la migraine, est déconseillée si vous prenez des anticoagulants, cela pourrait augmenter le risque de saignement.

La détox des intestins ? Quel intérêt ?

Vous le savez désormais, la « détox » ou « détoxification », consiste à débarrasser notre corps des substances toxiques du monde qui nous entourent, soit alimentaires ou environnementales.

Nats’up Détox, a une influence bénéfique sur la digestion. Il favorise le processus de détoxification du foie, des reins et de l’appareil intestinal, notamment avec la feuille de bouleau et la racine de curcuma qu’il contient.

Le saviez-vous : au cours de notre siècle, notre mode de vie a plus évolué, que durant les 5 millions d’années précédentes !

Nos ancêtres hommes des cavernes se nourrissaient exclusivement de ce qu’ils trouvaient pendant leur chasse : des fruits, des racines, des baies et quand la chance leur souriait…de la viande.

Notre alimentation moderne bouleverse, si l’on peut dire, nos intestins. Les colorants, conservateurs et autres polluants alimentaires divers, sont en effet inconnus de notre patrimoine génétique.

C’est pourquoi il semble être essentiel de purifier notre organisme au moins une fois par an, par une détox. Ce processus assainissant empêche les inflammations intestinales, et débouche nos intestins. La détox, fera de vos intestins un milieu sain et éliminera la plupart des perturbateurs. Comme évoqué dans notre article précédent sur les reins, l’utilisation de plantes aux vertus spécifiques peut être une bonne résolution après les fêtes…

Du côté des plantes pour les intestins :

Les plantes utilisées depuis la nuit des temps par les médecines chinoises et ayurvédiques, répondent toujours aux besoins de notre corps pour améliorer notre santé. Voici une petite liste non-exhaustive de plantes qui allègeront vos intestins et les re-boosteront

-   Le thé à la menthe, protège le corps contre les radicaux libres et combiné à une activité physique, permet de maintenir une tension artérielle normale.

-   Les asperges, maintiennent une digestion saine et évitent les troubles gastriques.

-   Chlorelle, favorise et aide le métabolisme digestif ainsi que la détoxification de l’organisme. Cette algue, comme l’asperge, sont présentes dans Digestion.

-   Fenouil, entretient l’appétit et la digestion et évite les troubles gastriques. Le Draineur et le Digestion contiennent de la graine de fenouil.

-   Rhodiola, agit sur la bonne santé du tube gastro-intestinal. Elle protège vos cellules du stress physique. Cette plante adaptogène et antioxydante est présente dans le Digestion, le Détox et le Multivitaminé.

Info en plus : Que dit la médecine traditionnelle chinoise concernant les intestins  ?

Le ventre représente un symbole fort en médecine traditionnelle chinoise. La fonction physique des intestins est de transporter et évacuer les déchets, et réabsorber l’eau résiduelle. Le ventre représente le centre même de l’homme. Il est le lieu des transformations et la source de vitalité de notre organisme : l’énergie, appelé le « Qi » (prononcé le Chi). Selon l’horloge interne de notre organisme, l’heure où les intestins sont en pleine activé est : 5h et 7h du matin. Si vous vous réveillez à ces heures, c’est que votre organe est déficient. Dans ce cas, l’écouter et s’en occuper…

Prenez soin de vous !

Newsletter