Les poumons : L’accordéon qui rythme nos organes...

Les poumons : L’accordéon qui rythme nos organes...

Après avoir situé dans l’organisme et compris le fonctionnement des reins et des intestins, intéressons-nous aujourd’hui aux poumons et à leur rôle. Restera alors à faire la connaissance des deux organes : le foie et la peau, qui seront traités dans les semaines à venir…

Ça ressemble à quoi les poumons ?

Au nombre de deux, situés dans le thorax, sous les côtes, volumineux mais légers, le poids des poumons varie entre 300g et 400g.

Appartenant au système respiratoire, les poumons, gauche et droit sont asymétriques. Le cœur occupant davantage de place sur le côté gauche du corps, le poumon gauche s’avère plus petit que le droit. Le poumon droit possède trois lobes (supérieur, moyen et inférieur) alors que le gauche en possède seulement deux (supérieur et inférieur).

Lorsque nous prenons une grande respiration, nos poumons ont la capacité de contenir 6L à 10L d’air et en moyenne nous inspirons entre 700 et 1000L d’air par jour. Les poumons sont constitués de bronches, puis de bronchioles et enfin d’alvéoles, lieux d’échanges des échanges gazeux.

La trachée fait partie du système respiratoire. Située entre nos deux poumons, c’est elle commence déjà l’action de filtre de l’air. Gros tube de 10cm environ, la trachée relie le larynx situé au fond de notre gorge, aux deux bronches situées dans les poumons. En inspirant, ce sont les muscles intercostaux (entre les côtes) et le diaphragme qui travaillent. Durant l’expiration, nos muscles gonflés, se relâchent

Comment fonctionnent les poumons ? Leur rôle ?

Organe respiratoire, les poumons organisent les flux de gaz carbonique et d’oxygène transportés par le sang.

Avant que l’air n’arrive dans nos poumons, un premier filtrage s’effectue au niveau du nez, par l’intermédiaire, des poils qui s’y trouvent. Lorsque nous inspirons, l’air arrivant alors dans notre trachée, se divise en deux bronches. Puis à leur tour, les bronches en bronchioles. Les bronchioles, une fois divisées en alvéoles, deviennent de petits sacs pulmonaires.  

Nos poumons sont surtout constitués d’air et de sang. Lorsque l’air arrive aux alvéoles, le sang se charge en oxygène, grâce aux globules rouges et de l’hémoglobine. L’hémoglobine est une protéine qui contient des atomes de fer, qui font « aimant » à l’oxygène. Les globules rouges chargés en oxygène empruntent le réseau sanguin afin de redistribuer le nouvel oxygène dans l’ensemble de l’organisme.

Lorsque les globules rouges apportent l’oxygène à nos organes et nos muscles, la réaction inverse se produit. L’hémoglobine se charge alors de dioxyde de carbone et le trajet inverse s’effectue jusqu’aux poumons ou il sera expulsé. Ce cycle s’effectue 24/24h.

CONSEIL : Faire attention à sa posture. Lorsque nous sommes assis durant une longue durée, ou bien que l’on ne se tient pas droit, nous tassons et atrophions nos poumons. En restant droit, et en allant prendre l’air régulièrement, nous permettons une meilleure oxygénation de notre organisme en remplissant la totalité de nos poumons.

Les maladies liées aux poumons ?

Les maladies liées aux poumons ont toujours existé. Cependant elles ont évolué, notamment par l’apparition de l’automobile au XVIIIème siècle et des premiers nuages de pollution.

Les troubles respiratoires représentent aujourd’hui l’une des premières causes de mortalité en France.

Ainsi l'asthme, touche 10% de la population française. C’est une maladie génétique chronique, dont le principal symptôme, est la sensation d’étouffement lors de la respiration. Cette maladie se déclenche par la pollution et touche principalement les pays industrialisés.

Les maladies respiratoires, peuvent être bénignes ou plus sérieuses...Il est important d’anticiper et de prévenir la maladie. Écouter son corps et faire des examens quand des signes apparaissent est donc primordial.

Comment prendre soin de ses poumons ?

Vos poumons fournissent un travail fabuleux chaque jour. Ils distribuent l’oxygène à notre système sanguin, nous permettant ainsi de travailler, profiter et vivre convenablement. Ils éliminent le dioxyde de carbone inutile à notre corps. Plusieurs actions peuvent être mises en place pour garder ses poumons en bonne santé et ainsi les protéger contre les virus et maladies.

1-   Faites-vous aider contre le tabagisme. Le tabac est la première cause des maladies pulmonaires (cancer poumons). Cigarettes, cigares ou bien pipes contiennent plus de 4 000 composants chimiques nocifs. Il n’est pas facile d’arrêter, mais des ressources existent. Dans les méthodes classiques, il y a, la volonté d’une part, les chewing-gums ou les patchs… Puis les alternatives plus récentes, telles que les psychothérapies comportementales, l’acupuncture ou l’hypnose…

2-   Éloignez-vous de la fumée secondaire. C’est la fumée que le fumeur expire lorsqu’il fume, tout aussi dangereuse que la fumée primaire. Essayez de bannir la cigarette, de votre maison, voiture et lieu de travail. Assurez-vous que vos enfants ne soient pas exposés à la fumée, à l’école ou bien chez des amis.

3-   Lavez-vous les mains régulièrement. 80% des maladies respiratoires (rhume et grippe) se transmettent par les mains. Encouragez vos enfants et votre entourage, à avoir le réflexe de bien se laver les mains.

4-   Prendre conscience que l’air est pollué et essayé de le rendre meilleur, ou bien de s’en éloigner de temps à autre. La pollution irrite voir détruit les tissus des poumons. En voiture, évitez de garder les fenêtres ouvertes à l’arrêt dans la circulation des grandes villes et lorsque vous le pouvez, privilégiez les transports en communs.  Chez vous, aérez les lieux et vos literies au moins une fois par jour, pour éliminer les acariens. Pensez aussi à faire contrôler vos appareils de ventilation (climatisations).

5-   Protéger votre santé contre les risques pulmonaires sur votre lieu de travail. Si votre profession vous expose souvent à la poussière ou produits chimiques, protégez-vous en portant un masque.

Nos poumons lors d’une activité sportive ?

Faire du sport est excellent pour nos poumons et notre organisme. Pendant l’effort, notre demande en oxygène est plus importante. Nos poumons inspirent plus d’air et donc plus d’oxygène. Parallèlement, nous expirons plus de dioxyde de carbone.

Au fur et mesure, la pratique régulière d’une activité sportive, nous permet de ralentir notre rythme respiratoire tout en ayant une respiration profonde.

INTOX :  UNE FAUSSE BONNE IDEE … ?

Le tabac ne nettoie pas les poumons ! Au contraire…Fumer tue et c’est une certitude. Lorsque vous faites votre séance de sport, les goudrons présents dans la cigarette, continuent de se disposer sur vos cils vibratiles, tapissant la paroi des bronches. Les cils vibratiles sont couverts de mucus nécessaire pour rejeter vers l’extérieur les poussières inhalées. Un moyen efficace pour nettoyer ses poumons…c’est d’arrêter de fumer.

Cigarettes et poumons : Que se passe-t-il ?

Lorsque vous fumez, vous inspirez et consumez votre cigarette. Une inspiration est normalement faite pour inspirer de l’oxygène. L’air fumé, amené à vos poumons contient alors de la nicotine, du goudron et oxyde de carbone... Ces déchets toxiques viennent se fixer sur l’hémoglobine, place réservée à l’oxygène et dédiée par la suite, à l’ensemble de votre organisme. Ainsi le manque d’oxygène oblige donc le cœur à plus travailler pour obtenir la dose d’oxygène qu’il convient pour le bon fonctionnement nos cellules.

De plus, à chaque bouffée de cigarette prise, l’air chaud de la cigarette, arrivant dans votre trachée va venir brûler les cils vibratiles conçus justement, pour filtrer l’air et ainsi apporter de « l’air pur » aux poumons. La fumée véhiculée vers le larynx, ne rencontrant plus de barrières, rejoint ensuite sans encombre la trachée, les bronches, les poumons, puis le sang. Et à ce moment-là, c’est l’intégralité de vos cellules que vous contaminez.

Après un certain temps, les cils brûlés (définitivement) ne parviennent plus à évacuer les microbes. Ces poussières s’accumulent le long des parois et provoquent ainsi des toux souvent matinales, d’où l’envie de cracher.

N’hésitez pas à vous faire aider pour arrêter de fumer. Des services sont mis à votre disposition par téléphone, sur internet et en pharmacie. (www.tabac-info-service.fr)

Est-il possible de faire une « détox pulmonaire » ?

Vous avez bien compris que Les poumons sont des organes vitaux dont il faut prendre soin. Alors pourquoi ne pas les nettoyer ? Ce nettoyage ne concerne pas seulement les fumeurs (passifs ou actifs). Nous sommes tous exposés à la pollution environnementale, aux substances toxiques contenues dans les produits ménagers, ou bien, par le manque d’activité physique régulière. Il est vrai que l’on nous parle peu de « détoxification pulmonaire », et pourtant nous respirons chaque jour de l’air souillé...Faire une détoxification des poumons leurs apporteront une meilleure santé.

Si vous travaillez avec quelqu’un qui fume régulièrement, ou bien si vous vous rendez à pied sur votre lieu de travail dans une ville fourmillant de voitures et bus, il serait judicieux de nettoyer ses poumons.

Pendant un weekend repos, ou bien durant vos vacances, prenez un moment pour passer du temps à l’air libre en pleine nature.

Une cure détox des poumons dure environ 72h, soit 3 jours. Pendant ces jours, il vous faudrait :

-   Éviter les lieux pollués,

-   S’éloigner des fumeurs,

-   Éliminer sa consommation de produits laitiers, pour certains intolérants ou allergiques, cela pourrait  par la suite entrainer des problèmes respiratoires.

-   Stopper les sucres raffinés

-   Ajouter des herbes aromatiques telles que le thym, romarin, origan à vos soupes,

-   Et bien évidemment boire de l’eau !

Du côté des plantes au service des poumons 


Les plantes utilisées depuis la nuit des temps par les médecines chinoises et ayurvédiques, répondent toujours aux besoins de notre corps pour améliorer notre santé. Voici une petite liste non-exhaustive de plantes qui allègeront vos poumons et les re-boosteront :

-          Le curcuma, connu pour son effet antiviral, antibactérien, possède des vertus anticancéreuses…Cette épice jaune est présente dans l’apaisant articulaire et souplesse articulaire, dans os & cartilage, et dans le détox.        

-          Le gingembre, a un rôle prépondérant sur la disposition des couches des sécrétions bronchiques des fumeurs et bénéfique pour les défenses naturelles des voies respiratoires. Le souplesse articulaire contient du gingembre.

Info en plus : Que dit la médecine traditionnelle chinoise ?

Les poumons sont associés à la saison de l’automne. Durant cette période, les attaques climatiques telles que le froid, le vent ou l’humidité, entrainent des maladies respiratoires chroniques, des problèmes de peau ainsi qu’un moral assez faible dû également au manque d’ensoleillement dans certaines régions.

Les poumons possèdent alors plusieurs facettes en médecine traditionnelle chinoise. Nos poumons ont comme surnom : Le « maitre du Qi » (Chi=énergie)). En effet, organe vital, sans respiration, il n’y a pas de vie. Le cœur, essentiel lui aussi, est relié aux poumons. L’inspiration donne l’impulsion au cœur. En situation de stress, notre cœur possède un rythme plus élevé, provoquant ainsi une respiration plus difficile, voir saccadée. La respiration régule le mouvement du Qi (Chi), circulant dans les méridiens, mais aussi dans 4 directions différents : montée/descente et entrée/sortie.

En automne, tonifier l’énergie de ses poumons est recommandé. Vous garderez ainsi une santé de fer pour l’hiver qui s’installe !

 

Prenez soin de vous !

Lettre d'informations

Subscribe to our email newsletter & receive updates right in your inbox.

Nous suivre

Newsletter