Le curcuma, ses bienfaits, ses vertus et les effets secondaires

Le curcuma, ses bienfaits, ses vertus et les effets secondaires

Pourquoi passer systématiquement par la case médicament et notamment médicament anti-inflammatoire alors qu’il semblerait qu’une plante, le Curcuma, épice dont les propriétés et les bienfaits sont reconnus depuis des milliers d’années, notamment par la médecine ayurvédique, pourrait soulager vos douleurs inflammatoires ?

Le curcuma, qu’est-ce que c’est ? Quelles sont ses origines ? Les bienfaits du curcuma ? Comment le consommer ? Qu’est-ce que la Curcumine ? Connait-on les effets secondaires ou contre-indications à l’utilisation du curcuma en fonction de sa posologie ? 

Nous allons ainsi faire ensemble un peu mieux connaissance avec le curcuma et sa fameuse curcumine, souvent associé au poivre noir : répertorier ses bienfaits en fonction de votre problématique et en fonction de votre choix de mode de consommation : frais ou déshydraté, bio ou pas, en poudre ou racine … Pourquoi opter pour le curcuma sous forme de compléments alimentaires ?

Le curcuma, qu’est-ce-que c’est ? 

Vous avez déjà certainement croisé le curcuma, l’épice aux jolies couleurs jaune orangé, notamment dans votre assiette, en tant qu’épice souvent associée dans de délicieuses recettes à base de curry

Le Curcuma ou Curcuma longa est une plante herbacée, vivace dite rhizomateuse. Elle se plait dans des sols très fertiles, très bien ensoleillés ce qui explique qu’elle se développe aisément en Inde, qui profite de la fertilisation liée à la mousson. Ses tiges peuvent atteindre 1 mètre de hauteur et elle possède de nombreux rhizomes à l’intérieur couleur jaune-orangé. C’est de son rhizome que l’on extrait la précieuse curcumine. Vous trouvez du curcuma, frais sous forme de racine, de jus, d’extraits aqueux, en poudre, sous forme de compléments alimentaires. 

Le curcuma et l’Inde, une histoire qui remonte au début de la médecine ayurvédique

Le curcuma, « safran des îles », « safran du pauvre » voire « safran » tout court sur l’île de la Réunion, trouve ses origines en Inde. Il se serait ensuit répandu dans toute l’Asie, puis vers l’Orient il y a au moins 4 000 mille ans. Le curcuma est alors utilisé par les indous en cuisine, en tant que conservateur, lors de cérémonies mais surtout dans la pharmacopée de leur médecine ayurvédique. A l’occasion de voyages et échanges commerciaux, le curcuma se diffuse notamment en Europe, vers le moyen-âge du côté de l’Espagne, sans doute mise en contact avec le curcuma lors de la longue occupation de leur pays par les arabes. L’Inde reste aujourd’hui le plus grand producteur et consommateur de curcuma, même si la Chine, le Bengale, Taiwan les Antilles, les Philippines et même l’Australie sont producteurs.

Le curcuma, des propriétés nutritives et des qualités exceptionnelles. 

Considéré depuis des milliers d’années comme une plante médicinale en Inde en médecine ayurvédique, le curcuma a depuis fait l’objet de nombreuses études qui ont démontrés sans conteste ses qualités nutritives et ses bienfaits reconnus en Europe.

Le curcuma, source de curcumine

La curcumine, de couleur jaune, composé de la famille des curcuminoïdes, est le principe actif, LA phyto substance contenue dans le curcuma. Attention, la qualité et la quantité de curcumine contenues dans une racine peuvent être différentes d’une racine à une autre. Une racine de qualité peut titrer par exemple à 95 % de curcumine par rapport à une racine standardisée de moindre qualité. De plus, la curcumine présente l’inconvénient de ne pas être facilement absorbée par l’organisme si elle n’est pas associée à un extrait de poivre noir, la pipérine. Le binôme curcumine- poivre noir va ainsi augmenter l’absorption du curcuma en augmentant la biodisponibilité ou perméabilité intestinale pour une meilleure assimilation.

Le curcuma, source de vitamines

Le curcuma est une épice généreuse en vitamines :

- les vitamines C aux propriétés anti-oxydantes pour protéger les cellules contre les dommages créés par les radicaux libres, qui interviennent notamment dans la synthèse des acides aminés.

- la vitamine E, elle aussi anti-oxydante qui  contribue au ralentissement du vieillissement,

- la vitamine B3 si difficile à stocker par le corps humain, intervenant dans les mécanismes de respiration cellulaire, permettant la production d’énergie. Elle intervient également dans la synthèse de l’insuline et de l’hémoglobine contenue dans le sang. Elle intervient notamment dans la production de neurotransmetteurs 

- la vitamine B6 que l’organisme ne sait ni fabriquer, ni stocker. Elle joue entre autre un rôle dans les processus reliés au métabolisme des acides aminés et protéines. Elle contribue à la bonne absorption de la vitamine B12 par l’organisme.

Le curcuma, source de fer et de minéraux 

- le Fer soit 41.42 mg pour 100 g soit 230 % des apports quotidiens (selon une étude américaine) 

- le Manganèse pour une proportion de 340 % des apports journaliers. 

- le Potassium pour 54 % des apports journaliers 

- le Magnésium pour 48 % des apports journaliers

- le Phosphore pour 38 % 

- le Zinc pour 40 % des apports journaliers.

- le Phosphore pour 38 % des AGR

Le curcuma, aliment très alcalinisant.

En effet, le curcuma présente la propriété d’être très alcalinisant par sa teneur en minéraux c’est-à-dire de participer activement à l’équilibre acido-basique. Cet équilibre acido-basique est menacé au quotidien par les sources de stress et de toxines accumulées qui arrivent de toutes parts et l’ingestion d’aliments de plus en plus raffinés. 

Le curcuma avec son fort pouvoir alcalinisant aura un rôle important à jouer en aidant l’organisme à participer à pallier à l’augmentation de l’acidité au quotidien. 

Empêcher l’acidification du corps, avec du curcuma par exemple, c’est éviter de créer un terrain inflammatoire. 

Le curcuma, source de fibres 

En effet, le curcuma frais contient pour 100 grammes environ 21.10 g de fibres soit 56 % des apports quotidiens. Ceux sont notamment ces fibres qui vont avoir un effet positif sur le transit et la digestion.

Ainsi, ceux sont de toutes les qualités nutritives du curcuma qu’émergent les bienfaits et les vertus, que lui confèrent les instances européennes. 

Quels sont ses bienfaits validés reconnus en Europe.

Le curcuma, un puissant antioxydant naturel aux vertus reconnues.                                   

Bonne nouvelle, le curcuma est un antioxydant reconnus. Mais les antioxydants à quoi ça sert ? Les antioxydants, ça sert à lutter contre les radicaux libres …. Mais les radicaux libres, qu’est-ce que c’est ? Les radicaux libres, c’est ce que l’on pourrait appeler de façon imagée, la rouille du corps humain. La rouille, c’est de l’eau et de l’oxygène qui vont venir détruire le fer. C’est un phénomène équivalant qui se produit dans votre corps lors de la production d’énergie. C’est à dire que l’oxygène est nécessaire à la production d’énergie, mais en créant cette énergie, on créée aussi des cellules toxiques. Ces molécules sont des radicaux libres qui vont se rapprocher des cellules saines, pour les abimer, voire les détruire. Ce phénomène est appelé le stress oxydatif. 

Si vous me suivez bien : plus on est actif dans la journée, plus on a besoin d’énergie ; Plus on a besoin d’énergie, plus on créer des toxines qui vont venir détruire nos cellules. Et dire que l’on nous martèledepuis des années que le sport c’est la santé …. 

2 solutions pour contourner l’obstacle :

- Soit on limite tous nos mouvements et on se sédentarise. C’est qui est inenvisageable et de toute façon contreproductif. 

- Soit on absorbe suffisamment d’antioxydants qui vont venir neutraliser les radicaux libres et empêcher la dégradation des cellules saines.

Super nouvelle ! Le curcuma est une source puissance d’antioxydant grâce notamment à sa forte teneur en vitamine C et E. 

Pour plus d'information sur les antioxydants du curcuma n'hésitez pas à consulter l'article de Nicolas Aubineau diététicien nutritionniste du sport

Le curcuma, plante aux vertus favorables à la DETOX et à de la digestion

Le curcuma aide à maintenir la santé du foie !Vous connaissez sans doute cette propriété du curcuma mais en revanche, on ne vous a jamais trop dit pourquoi ? 

D’abord, parce quele curcuma stimule la production de bile et des sucs digestifsqui permettent d’éliminer les toxines du foie. C’est le premier effet détox. Il va aussi permettre d’éliminer le gras issu notamment des sucres que l’on retrouve dans notre alimentation industrielle. Ce déstockage du foie va donc lui permettre de mieux fonctionner et de pouvoir accomplir ces 250 fonctions.

Attention ! Le curcuma ou une cure détox n’ont pas la faculté de vous faire maigrir.Le gras que vous souhaitez perdre n’est pas celui qui est contenu dans votre foie. En revanche, en améliorant par le déstockage des toxines, le bon fonctionnement du foie va vous permettre de mieux digérer les graisses ingérées. Celles-ci qui sont souvent compliquées à transformer pour l’organisme, seront rendues plus assimilables donc moins stockables. Le curcuma par son effet alcalisant va aussi aider à la digestion. 

Au regard des nombreuses fonctions du foie, de nombreux problèmes digestifs peuvent être résolus avec une détox notamment à base de curcuma

Mais vous verrez également un effet bénéfique de la détox au curcuma sur votre sommeil par exemple. Révélateur du bien-être retrouvé de votre corps, vous verrez aussi vos ongles et vos cheveux se renforcer.Le curcuma peut également vous aider en cas de perte d’appétit quand il s’agit de restimuler un appétit en berne.

Par son action bénéfique sur la digestion, les autres propriétés du curcuma vont voir leurs effets se bonifier sur notre organisme.  

De plus, on sait que la digestion et l’alimentation ont un impact direct et primordial sur vos articulations.

Curcuma détox nats up

Le curcuma, des vertus anti-inflammatoires avérées

Précédemment nous avons évoqué la médecine ayurvédique qui a depuis des milliers d’années, intégrée le curcuma, dans sa pharmacopée, en lui attribuant déjà de nombreuses propriétés, notamment celle d’être un puissant anti-inflammatoire.

Qu’en est-il de des bienfaits du curcuma en tant qu’anti-inflammatoire, de nos jours et du point de vue de la communauté européenne ? 

Le curcuma, qui est déjà préconisé dans le cas de troubles gastro-intestinaux tels que l’inflammation liée aux ulcères gastriques, est aussi préconisé par la C.E pour tout ce qui relève d’inflammations articulaires. Parmi les pathologies inflammatoires articulaires, on peut citer : arthrose, spondylarthrite ankylosante, polyarthrite….

S’il n’empêche pas l’inflammation, le curcuma la tempère, l’apprivoise en inhibant les enzymes participant à la synthèse des éléments inflammatoires. Ainsi, il va permettre de réduire les douleurs inflammatoires. Contrairement à ce que l’on pense, l’inflammation n’est pas toujours mauvaise. Elle est synonyme d’un processus de réparation. Il n’est donc alors pas forcément nécessaire de beaucoup souffrir pendant que vos corps se régénèrent. 

Pendant ce phénomène de réparation, vos muscles et vos articulations vont perdre en amplitude. C’est comme si votre articulation se mettait en sécurité pour pouvoir se réparer tranquillement. Le curcuma va donc aussi permettre de retrouver cette mobilité articulaire en agissant notamment sur les muscles. Le curcuma va soulager les gênes musculaires et articulaires et va vous aider à maintenir vos articulations flexibles. Son action sur le tonus musculaire est liée à son action sur la circulation sanguine (évoquée en dessous) et à sa teneur en minéraux (évoquée au-dessus). 

Réparer c’est bien, mais le mieux, c’est encore de ne pas casser ! Alors, en plus de leur action sur les muscles, les minéraux vont également se mettre aux services de vos os.

Ce qui nous amènera à conclure que le Curcuma est un fabuleux allié de vos articulations en agissant à la fois sur l’os, les cellules articulaires endommagées, les muscles et la douleur inflammatoire. 

Le curcuma, toujours en tant qu’anti inflammatoire va avoir également une action positive sur la résistance aux allergies et il va ainsi aider à maintenir la santé des poumons et des voies aériennes 

Le curcuma, synthèse sur une racine qui veut du Bien à vos défenses immunitaires 

Le curcuma concoure aussi à maintenir l’efficacité des défenses immunitaires et aide à maintenir la résistance aux allergies.

Le curcuma va, ainsi, avoir un impact positif sur votre système immunitaire. D’abord, parce que riche en antioxydant, il va protéger les cellules. Il va éviter qu’elles ne soient détruites notamment les globules blancs, cellules du sang qui partent en guerre contre les virus et bactéries, les cibles privilégiés des radicaux libres. 

Le curcuma préserve également l’immunité par sa teneur en vitamine C et E et sa teneur en zinc qui sont nécessaires à la production de globules blancs. Enfin, comme vu précédemment le curcuma va avoir une influence positive sur la digestion et va donc permettre de préserver la flore intestinale, le micro-biote où réside 70% de notre système immunitaire. 

Dernière raison, la capacité du curcuma à contrôler la réponse inflammatoire de l’organisme. L’inflammation n’est pas toujours mauvaise, elle est une réponse immunitaire. Ceux sont les conséquences de l’inflammation et les douleurs qu’elle induit que nous redoutons en réalité. 

Le curcuma contre le stress et au service du sommeil 

Le curcuma a également un impact sur le système nerveux, du fait encore une fois à sa teneur en minéraux, apaisant le système nerveux, le magnésium étant le premier concerné. Une autre explication de son impact sur le système nerveux pourrait également être son action détox sur le foie, organe de la colère en médecine chinoise. En soulageant son foie, on soulage sa colère et on apaise le système nerveux … Mais cette vision ne concerne pas notre médecine occidentale même si l’impact sur le système nerveux lui est bien validé par la communauté européenne.

Où trouver du curcuma ? comment consommer le curcuma ? en quelle quantité ?

Maintenant que vous connaissez maintenant un peu mieux le curcuma, et sa fameuse curcumine, la précieuse épice bourrée de vitamines et minéraux, aux vertus anti oxydantes, détoxifiante pour le foie, anti-inflammatoire, où trouver du curcuma si l’on habite pas en Inde et comment le consommer au quotidien ? 

S’il est relativement aisé de trouver du curcuma frais ou en poudre, sous forme de racine ou huile essentielle, il peut s’avérer moins facile à cuisiner car sa peau est assez dure et sa couleur jaune-orangé est tenace sur vos vêtements et autres torchons. Restera alors à donner libre cours à votre imagination pour cuisiner vos recettes à base de curcuma : soupes, jus , thé, sauces, avec des légumes, smoothies … pour ne pas vous lasser trop rapidement du goût un peu fort et amer de la précieuse épice …  tout cela avec une cuisson minimum afin de préserver ses qualités nutritives. 

Si la perspective de consommer du curcuma sous forme de recettes « fait-maison », est très alléchante, il faut quand même prendre en compte quelques considérations car l’efficacité de la plante va varier en fonction de :

la qualité de curcumine : pour mémoire, la curcumine c’est LE principal actif du curcuma qui joue un rôle d’anti oxydant majeur. Ainsi, la qualité de la curcumine extraite du rhizome va déterminer son efficacité. Une racine de bonne qualité va contenir entre 50 et 60 % de curcumine alors qu’une racine de qualité supérieure va donner entre 60 et 95 % de curcumine. 

- la quantité à consommer selon sa forme : selon qu’il s’agisse d’un extrait de racine, de poudre, d’extrait aqueux, d’huile essentielle, la quantité à utiliser devra être adaptée pour atteindre les objectifs de Bien-être ciblés. Par exemple, la CE préconise pour la santé des articulations, 10 à 20 grammes de racine fraiche par jour ou bien entre 250 Mg d’extrait de curcumine titrée à 95% extraite.

la conservation du curcuma : si le curcuma sous forme de rhizome ou de poudre peut être relativement facile à conserver, il devient plus problématique de conserver longtemps et dans de bonne condition des jus extraits des rhizomes …

l’association poivre noir : Si l’efficacité de la curcumine n’est plus à démontrer, elle présente l’inconvénient de ne pas être très facilement assimilée par l’organisme. Pour que la curcumine puisse agir sur votre organisme et être assimilée sur l’intestin, elle doit être associée à du poivre noir pour améliorer sa bio disponibilité, soit faciliter la perméabilité intestinale et donc son efficacité.

Curcuma compléments articulation nats up

Le curcuma dans les compléments alimentaires Nats’up?

Chez Nats’up, nous utilisons uniquement un curcuma 100% naturel, titré à 95% de curcumine, extrait à 20 pour 1. Cela signifie que, dans 200mg de curcuma dans nos compléments, vous aurez l’équivalent de 4 grammes de curcuma de haute qualité frais, garanti sans aucun allergène.

Le curcuma, toujours en présence du poivre noir qui va augmenter votre capacité à assimiler la curcumine, va être présent dans toute notre gamme articulaire, pour ces vertus anti-inflammatoires surtout. L’inflammation est un mécanisme de défense qui va venir ronger vos articulations et favoriser l’apparition d’arthrose et d’ostéoporose. Pour préserver votre articulation, il faut rapidement casser le cycle inflammatoire.

Dans l’ "Apaisant", le curcuma vient renforcer l’efficacité du complément et des autres plantes aux vertus anti-inflammatoires et lutter contre les douleurs articulaires. 

Dans le "Souplesse", le curcuma va agir seul sur l’inflammation. Il vient en complément d’autres plantes qui vont agir sur les conséquences de l’inflammation, à savoir la solidité et la santé des articulations. Il va aussi agir sur le confort et la mobilité articulaire pour lutter contre les raideurs et retrouver les amplitudes dans vos mouvements. 

Dans l’ "Os et cartilage",  le curcuma est là juste pour préserver l’articulation d’une dégradation des os et du cartilage liée à une inflammation.

Dans le "Détox", le curcuma est présent pour agir sur le déstockage du foie, en compléments d’autres plantes qui vont agir sur le foie encore (car c’est le principal organe à détoxifier) mais aussi agir sur les reins et l’intestin.  

NB : Nous conseillons de prendre un complément DETOX toujours de manière isolée pour éviter l’élimination ou la mauvaise assimilation des actifs provenant d’autres apports vitaminiques. Par contre, après la cure DETOX, nous préconisons le recours à un complément « Draineur » dans un premier temps pour éliminer définitivement les toxines de l’organisme puis un »Multivitaminé »pour refaire le plein de vitamines. Une détox peut fatiguer votre organisme et entrainer une déminéralisation, c’est pour cette raison que nous avons créé le pack « détox saisonnière ». 

Quels sont les effets secondaires et contre-indications à consommer du curcuma ? 

Le  Curcuma ne présente pas de contre-indications, à l’exception des femmes enceintes et allaitantes sous certaines doses. Il conviendra d’adapter la posologie dans le cas d’utilisation chez les enfants. 

Il faudra prendre un avis médical pour les personnes souffrant de calculs biliaires.

N’hésitez pas à consulter le site et les avis laissés par nos consommateurs.

N’hésitez pas à consulter d’autres articles sur notre blog concernant les vertus et bienfaits d’autres plantes qui pourraient être la réponse naturelle à votre Bien-être et à nous contacter pour toutes questions sur les compléments et leur utilisation. 

Prenez soin de vous !

Newsletter