Le crossfit : avantages et inconvénients

Le crossfit :  avantages  et inconvénients

Le Crossfit : cela devient une évidence pour de plus en plus de monde mais commençons par expliquer ce qu’est le Crossfit. 

Le crossfit n’est pas un sport si jeune qu’il en a l’air, il est même plus vieux que le VTT. C’est une pratique qui a été créée par un ancien gymnaste Greg Glassman autour de 1974.

Par contre, le premier centre de crossfit, que l’on appelle aujourd’hui Box, n’est créé qu’en 1995 et ce n’est qu’en 2000, qu’une société visant à organiser la pratique de ce sport, est créée : une sorte de Fédération mondiale Crossfit inc. 

En 2001, apparaissent les WOD soit « Workout Of the Day », qui sont largement responsables du développement du crossfit. Les WOD, c’est un programme d’entrainement proposé quotidiennement sur le site de Crossfit inc. Aujourd’hui, ceux sont les programmes d’entrainements que l’on retrouve dans chaque Box.

Ce sont principalement les WOD, mondialement diffusés par internet, qui ont réussi à progressivement démocratiser le crossfit et surtout à fédérer les pratiquants. Ces pratiquants forment aujourd’hui une communauté très engagée, très solidaire illustrant l’esprit du crossfit. Cet état d’esprit est maintenant indissociable de la pratique.

En 2005, il n’existe que 13 centres de crossfit, uniquement sur le sol américain. En 2012 ce sont 3400 BOXS qui sont recensées à travers le monde. A la date d’aujourd’hui soit le 13 juillet 2018, 13 870 box ont pignons sur rue.

Maintenant que nous connaissons la genèse du crossfit, nous allons nous pencher sur ce qu’est le crossfit ? Le crossfit, en 3 mots, c’est un mélange de gymnastique, d’haltérophilie et de sport d’endurance. 

Les objectifs et compétences développées grâce au crossfit

Vu de loin, ceux ne sont pas des disciplines, qui à priori, étaient faites pour se côtoyer. Mais cette association a bien une finalité qui est d’atteindre 4 objectifs bien définis pour développer pas moins de 10 compétences. 

Le premier objectif, selon moi est surtout la fonctionnalité des mouvements c’est à dire des mouvements que l’on retrouve dans la vie de tous les jours et qui vont nous permettre dans un premier temps de mieux réaliser et avec plus de facilités les mouvements du quotidient: porter, soulever, sauter, monter des escaliers etc … 

Le second objectif est, s’agissant d’un sport qui sollicite plusieurs articulations à chaque mouvement, de mettre un véritable travail sur toutes les articulations. On dit de ce sport qu’il est poly articulaire, donc qu’il va impliquer plusieurs groupes musculaires, par opposition notamment à certains exercices de musculation qui vont viser à isoler un seul muscle en particulier et peut être oublier les muscles secondaires et profonds.  

Ce qui va être rapidement une évidence, c’est la polyvalence des exercices qui sont en fait d’un nombre infini, quand on associe ces 3 disciplines fondatrices du crossfit que sont gymnastique, haltérophilie et sport d’endurance. Cette diversité va permettre d’éviter la routine qui serait induite par la récurrence des exercices. En réalité, quelques exercices fondamentaux sont à répéter de manière régulière, pour permettre de mesurer la progression et aussi de maitriser techniquement certains mouvements essentiels. 

Le dernier objectif, et pas des moindres, est le fait que ce sport pratiqué à une haute intensité veut avoir un impact sur le métabolisme dans son sens le plus large que ce soit sur la résistance ou sur l’endurance. 

Ces piliers fondamentaux, à la base de la construction de la disciple crossfit, vont permettre aux pratiquants de développer 10 compétences, particulièrement recherchées notamment par les forces spéciales américaines, pionnières du crossfit aux Etats-Unis, pour ces vertus et l’équipement minimum nécessaire à sa pratique. 

Ces 10 compétences sont :

Endurance cardiovasculaire 

Endurance musculaire 

Force

Flexibilité

Souplesse 

Puissance

Vitesse

Coordination

Agilité 

Précision 

Même si dans cette longue introduction, vous commencez à entrevoir les avantages à la pratique du crossfit, nous allons revenir plus en détails sur chacun des bénéfices et dangers liés à la pratique de ce sport. 

Les avantages et bénéfices du crossfit

La polyvalence liée à la pratique laisse entrevoir la longue liste de ces bénéfices intimement liés aux objectifs et compétences développés par la pratique du crossfit. 

Encore une fois, le premier bénéfice est la fonctionnalité. Les mouvements et les compétences développés par le crossfit sont liés à la vie de tous les jours grâce à la technique : être capable de soulever des charges du sol, se lever, s’assoir, courir, porter des charges. Le crossfit va permettre de développer la force pour augmenter les capacités à résister aux charges. L’endurance va vous permettre une meilleure résistance qu’elle soit cardiovasculaire, pour pouvoir faire maintenirun effort plus longtemps, qu’elle soit musculaire, pour pouvoir d’avantage solliciter vos muscles. Les exercices travaillés au cours des WOD « traduction de entrainement pour les néophytes » vont permettre également de travailler votre agilité, votre équilibre (en marchant sur les mains par exemple) mais aussi la précision et la coordination. Toutes ses aptitudes, dont nous avons besoin dans notre quotidien,même si nous les sous-exploitons ... à moins que nous ne les sous exploitions parce nous n’avons pas développés ses ces aptitudes. 

Le crossfit est un sport polyarticulaire. Pour rappel, cela veut dire que vous allez solliciter plusieurs articulations et donc un grand nombre de muscles au cours des exercices. Le fait de travailler en polyarticulaire va avoir 5 bénéfices :

- Le premier est le fait que vous alliez travailler vos muscles profonds. Les muscles profonds, à défaut d’être visibles, sont plus utiles. Ceux sont les muscles qui servent à la posture, au gainage, et à la stabilisation articulaire. Ils sont endurantmais s’atrophient rapidement. Ceci explique que ce soit les premiers impactés par la sédentarisation et que leur manque de sollicitation soit responsable de l’augmentation des problèmes de dos dans notre société. 

- Vous allez bruler beaucoup de calories. La minceur reste une des motivations principales de la pratique sportive. Par des exercices polyarticulaires, vous allez engager plus de muscles dans la réalisation de vos exercices et par conséquent demander à votre corps plus d’énergie que pour un muscle isolé. vous allez donc par conséquent bruler plus de calories. 

- Vous allez augmenter votre volume musculaire. En travaillant de nombreux muscles, vous épuisez votre corps ce qui est une condition nécessaire à la prise de masse musculaire. 

- Vous allez gagner du temps. Le calcul est vite fait : si vous travaillez plusieurs muscles et groupes musculaires en même temps, il vous faudra moins de temps que si vous les travaillez un par un. Avantage non négligeable au regard du rythme que nous impose la vie moderne … Notre temps est précieux !

- Vous ne vous ennuierez pas. Il n’existe qu‘un seul mouvement pour isoler un seul muscle, alors qu’il existe de multiples façons de solliciter plusieurs groupes musculaires avec un grand nombre de variantes. 

La polyvalence entraine, en plus de l’aspect psychologique, une action musculaire globale que ce soit sur la force et ou sur l’endurance 

Le dernier avantage est lié à la pratique à haute intensité. Selon une étude américaine récente, 10 minutes de sport,dont 1 minute à haute intensité, sont aussi efficaces que 45 minutes à une intensité modérée. Il a été observé au bout de 12 semaines, à raison de 3 séances par semaine de 10 minutes, une augmentation de l’endurance de 20%, une meilleure résistance à l’insuline et la création de micro cellules liées à la production d’énergie et à la consommation d’oxygène.  

En d’autres termes, la pratique intensive du sport par intervalles « appelé HIIT » va permettre de brûler plus de graisse qu’une activité modérée à durée de pratique équivalente. Elle va également permettre plus que d’autres sports, notamment d’endurance, de brûler des calories bien après l’effort. Elle Cette pratique intensive améliore aussi la capacité du corps à consommer de l’oxygène et donc à produire de l’énergie (plus qu’une pratique du sport à intensité modérée). Enfin, l’entrainement à haute intensité va permettre de réguler la glycémie en permettant aux muscles d’absorber le sucre présent dans le sang.

En bonus, l’avantage du crossfit est aussi son esprit familial. En rentrant dans une box, on devient le membre d’une famille, on intégre une communauté à différentes échelles : la famille de la box, la communauté crossfit, partout à travers le monde. Cette communauté va vous aider et vous accompagner pour apprendre, pour avancer et repousser vos limites. 

Le crossfit est donc un sport qui,jusqu'à présent, semble en tous points parfaits. Mais chose promise, chose due, nous allons nous attacher maintenant à vous donner notre avis sur les inconvénients de cette pratique. 

Les inconvénients du crossfit 

Les inconvénients principaux apparaissent tout simplement suite aux études statistiques des blessures que l’on retrouve fréquemment chez les crossfiteurs. On recense un nombre équivalent de blessures au crossfit que dans des sports comme le rugby, le hockey sur glace, l’haltérophilie ou encore la gymnastique qui sont globalement considérés comme des sports à risques… 

Une étude sur 132 crossfiteurs a mis en évidence que 73,5% d’entre eux se sont blessés lors d’un entrainement. Le taux de blessure serait de 3,1 blessures sur 1000 heures d’entrainement. Les blessures concerneraient principalement les épaules, la région lombaire et les genoux. 

Chez les compétiteurs, on trouve des blessures liées à la fatigue musculaire, principalement une sur-sollicitation articulaire et chez les plus malchanceux et plus fatigués des fractures de fatigue. Les problèmes de tendinite sont tout de même récurrents bien que pas systématiquement handicapants.  

Ces blessures sont liées à 3 facteurs principalement que sont la haute intensité des entrainements, la maitrise technique et les amplitudes. D’autant plus qu’avec la fatigue, la technique se dégrade. 

Chez les débutants, la haute intensité des entrainements peut être un danger. D’abord, parce que le cœur est un muscle et qu’il faut l’entrainer, mais aussi à cause des radicaux libres. En effet, dans la production d’énergie, notre corps créé des cellules instables pour lutter contre ces radicaux libres. Nous avons 2 armes : les vitamines antioxydantes comme la vitamine C et E mais aussi des enzymes que notre corps produit. Les vitamines sont limitées au stock que nous assimilons, ce qui n’est pas le cas de la réponse enzymatique pour répondre aux radicaux libres. Avec l’entrainement, la réponse enzymatique qui va venir neutraliser les radicaux libres s’améliore, pour devenir plus performante. le débutant, lui, qui n’est pas encore capable de produire cette réponse enzymatique, n’est pas capable de neutraliser suffisamment de radicaux libres pour préserver ses cellules des dommages. Cela a pour conséquences des tissus organiques endommagés et un vieillissement accéléré des cellules. 

Débutant, pensez donc à prendre vos précautions…

Deuxième danger pour les débutants est la maitrise des mouvements pour les exécuter en toutes sécurités. Pas de panique : un instructeur de crossfit, diplômé d’état, sera là pour vous guider et vous apprendre les bons gestes et postures. En revanche, avec la fatigue vos mouvements vont se dégrader et la technique ne sera plus exécutée correctement. D’autant plus qu’à la fatigue, vont s’ajouter la pression et le soutien psychologique des autres adhérents qui vous pousseront à faire cet effort de plus qui peut entrainer la blessure. 

Débutant, pensez à prendre vos précautions… 

Troisième inconvénient du crossfit sera les amplitudes des mouvements qui reprennent ceux de l’haltérophilie. L’amplitude physiologiqunaturelle d’une personne est dépassée par les crossfiteurs, qui vont par leurs exercices chercher à retrouver une mobilité articulaire et des amplitudes maximales. La recherche d’amplitude qui est un facteur de risque supplémentaire pour les débutants comme pour les plus aguerris lorsque l’amplitude atteinte est supérieure à ce que vos articulations vous permettent de faire. Encore une fois, le danger est évidemment plus grand pour les débutants qui ne maitrisent peut être pas aussi bien les charges qu’un pratiquant expérimenté.  

Crossfiteurs, ménagez vos articulations.

En ce qui concerne les crossfiteurs plus expérimentés et pratiquant de façon plus intensive le crossfit, c’est la fatigue musculaire et articulaire qui va être responsable de la majorité des blessures. La sur-solicitation des muscles et des articulations va entrainer des gênes musculaires, un grand nombre de tendinites et des inflammations liées aux chocs et aux charges. Un cercle vicieux car l’inflammation va réduire vos amplitudes et vous exposer encore plus au risque de blessures. 

Crossfiteurs, ménagez vos articulations et vos muscles…

Conclusion : 

Le crossfit est un sport très complet qui va vous permettre de dépasser vos limites par la pratique sportive et grâce la cohésion et l’esprit de ce sport que l’on ne peut qu’imaginer si vous ne l’avez pas vécu de l’intérieur. 

Il va avoir un impact direct sur votre quotidien. En luttant contre tous les aspects négatifs de la sédentarité qui est selon nous le mal de notre société. Cependant le risque de blessures et de sur-sollicitation de l’organisme est réel, c’est pour cela que nous vous conseillions de dépasser vos limites dans le plus grand respect de votre organisme, la bonne maitrise technique et la bonne exécution des mouvements. 

 

Sportivement Nats’up 

Prenez soin de vous.

 

Newsletter